Couverture article : comment (enfin) réaliser TON itinéraire idéal
Astuces voyage

Comment (enfin) réaliser TON itinéraire idéal

Marre de suivre un itinéraire ultra touristique-classique-banal chaque fois que tu pars en voyage, tout ça parce que réaliser un parcours original te semble tout simplement IM-PO-SSIBLE ? Aujourd'hui, tu vas (enfin) découvrir comment réaliser TON itinéraire idéal !

Après avoir consacré des heuuuuuures à tes recherches (tout ça pour un résultat infructueux !), tu as fini par baisser les bras ? C’est vrai qu’il y a de quoi être dépité… au point de te rabattre une fois de plus sur un itinéraire de voyage on ne peut plus classique.

Mais rien à faire, tu restes déçu, insatisfait.

Faire comme tout le monde, c’est pas trop ton truc. Tu rêves d’originalité, de sortir des sentiers battus pour découvrir LE coin paradisiaque, l’Activité (avec un grand A) du siècle !  

Pourtant, tu n’arrives à rien.

C’est logique : c’est la phase la plus complexe et la plus décisive du voyage. C’est LÀ, que tu vas définir une directive concrète ! La création d’un itinéraire de voyage suscite donc de multiples interrogations : et si passer par là était une mauvaise idée ? Et s’il fallait plutôt privilégier cette étape à celle-ci ? Est-ce que tout va tenir ensemble ? Aurais-je le temps de faire ça ?

Bref, tous ces doutes te font peur, te repoussent, et finalement, tu abandonnes.

« Mais comment font les autres ??? » te dis-tu, bavant (crachant ?) sur les profils insta de l’un ou l’autre voyageur stylé.

Eh bien pour le découvrir, tu es au bon endroit ! Prépare-toi à découvrir un guide étape par étape pour parvenir à réaliser ton itinéraire IDÉAL comme un pro !

Prêt ? C’est parti !

Comment (enfin) réaliser TON itinéraire idéal 2


Etape 1 : écoute-toi !

Sache qu’il n’y a pas qu’UN SEUL itinéraire idéal. Pour être parfait, ton voyage doit avant tout être adapté à TOI. Chacun son rythme ! Si tu as envie de faire la sieste une journée entière, libre à toi ! Car, non, tu n’es pas obligé de rentabiliser chaque minute de ton voyage en faisant un truc génial.

Alors surtout, ne te mets pas la pression et arrêtes de penser que tu dois absolument visiter TOUS les « incontournables » pour que ton voyage soit parfait. Inutile de te forcer à aller voir le musée Van Gogh à Amsterdam si tu n’en as rien à cirer de la peinture.

Bref, l’avantage de créer soi-même son itinéraire, c’est de pouvoir le faire sur-mesure : fais ce qui te fait plaisir et pas ce que tu crois qu’il faut faire pour que ton voyage soit certifié « réussi ».


Etape 2 : ne surcharge pas ton itinéraire

Parfois, on veut tellement tout faire et tout voir qu’on a tendance à surcharger notre itinéraire (moi la première), sans se rendre compte que ça va être beaucoup trop dense à gérer sur place. Il faut alors se résoudre à faire des choix, à enlever des étapes ou à en raccourcir d’autres.

Crois-moi, mieux vaut éviter de devoir prendre ces décisions dans le feu de l’action. Déception garantie !

J’ai pris des années pour améliorer ce point-là. Je crois d’ailleurs que c’est seulement en devenant « travel planner » que j’ai remédié à ce gros défaut. Pas le choix ! Je préfère que mes voyageurs reviennent en un seul morceau !


Etape 3 : comprends pourquoi il faut créer un itinéraire !

Libre à toi de partir à l’aventure sans rien organiser et de laisser place à l’improvisation une fois à destination. Aucun problème si tu es quelqu’un de spontané et de débrouillard.

Mais si tu es ici, c’est probablement que tu as besoin de préparer un minimum ton séjour ! Pas convaincu ? Voilà 3 bonnes raisons de changer d’avis :

          1. Un gain de temps ET d’argent

Préparer son parcours à l’avance est un super moyen d’optimiser les déplacements. Premièrement, tu t’éviteras 2839 détours inutiles. De plus, tu sauras s’il est plus judicieux d’aller en premier dans tel ou tel endroit ; si une ville est beaucoup trop éloignée par rapport au reste de ton itinéraire etc.

Sans une certaine logique de parcours, tu risques de passer beaucoup de temps dans les moyens de transport, et c’est du temps en moins pour profiter des lieux que tu veux vraiment visiter !

          2. La certitude de ne rien manquer

Le risque, si tu ne prépares pas ton itinéraire à l’avance ou que tu ne t’es pas renseigné un minimum sur ce que tu souhaites voir ou faire, c’est de passer à côté de certains spots super cool et de le regretter ensuite.

          3. La certitude que ce que tu as prévu de faire est réalisable

Eh oui, tracer ton parcours te permettra surtout de voir si tout tient dans ton planning ! Ce serait dommage de rentrer déçu de ton voyage parce que tu n’as pas pu voir le Colisée alors que tu es passionné d’histoire antique !


Passons maintenant aux choses : comment créer ce fameux itinéraire ?


Etape 4 : liste tous les endroits que tu veux voir

C’est la partie la plus fun : dresser la liste de tout ce que tu as envie de voir et de faire dans ta destination. Écris tout ce qui te passe par la tête, sans ordre logique (pour l’instant !) ! Tu verras plus tard ce que tu peux retirer du parcours si besoin.

Et puis qui sait ? Peut-être que tout tiendra dans le planning !

Pour commencer, je te conseille de ne pas trop rentrer dans le détail des activités que tu souhaites faire à chaque endroit. Ne liste que les grandes étapes. Par exemple, note « visiter telle plage » mais pas « manger une glace sur la plage », « faire du cuistax (« rosalie » en France) sur la digue »,…


Etape 5 : définis un lieu de départ et un lieu d’arrivée

Maintenant que tu as ta liste, tu dois absolument déterminer ton lieu de départ et ton lieu d’arrivée.

Pour cela, deux options s’offrent à toi :

- La boucle : tu pars d’un point A et ton parcours se termine à ce même point A ;

- Le trajet à sens unique : tu pars d’un point A et tu arrives à un point B.

Comment (enfin) réaliser TON itinéraire idéal point A à un point B

Si tu pars moins d’un mois, je te conseille fortement d’opter pour la boucle. Pourquoi ? Parce que quand tu ne termines pas ton voyage là où tu l’as commencé, tu dépenses généralement plus d’argent dans les moyens de transport.

On a tendance à penser l’inverse : sans retour au point d’arrivée, on parcourt moins de kilomètres (et donc on se dit que c’est moins cher). Mais ce n’est pas comme ça que ça marche avec les billets d’avion !

Si tu prends un aller simple pour Cancun, puis un deuxième depuis Mexico pour retourner en Belgique, le prix des billets sera deux fois plus cher qu’un aller-retour. Mystérieux, penses-tu ! Pas tant que ça, en fait ! Je t’explique : si tu ne prends qu’un aller simple, la compagnie n’est pas certaine que tu prendras un vol retour, ce qui occasionne des pertes pour elle. Tu vas donc payer tes deux billets aller-simple au prix (très) fort. Toutefois, n’hésite pas à faire des simulations, car les exceptions existent ! 😉

Même problème si tu loues une voiture : si tu prends un véhicule à un point A et que tu le rends à un point B, tu auras ce qu’on appelle des « frais d’abandon » : il va falloir que l’agence rapatrie la voiture du point B au point A, à tes frais.

Mais si tu pars pour un long voyage, c’est différent. Tu vas potentiellement beaucoup bouger et il sera peut-être compliqué de retourner à ton point A. Dans ce cas, il faut donc bien le prendre en compte dans le calcul de ton budget !

Comment déterminer au mieux son point de départ ? Si tu prends l’avion, ce sera très probablement une ville car peu d’aéroports se situent en pleine nature. Choisis donc une ville à l’emplacement stratégique par rapport à ton itinéraire. Essaye de faire en sorte qu’elle ne soit pas trop éloignée de tes autres étapes. Par exemple, évite d’atterrir à Mexico si tu souhaites visiter le Yucatán. Opte pour Cancún et reporte ta visite de la capitale pour une prochaine fois.

P.S. Si tu souhaites apprendre tous les trucs et astuces pour économiser sur ton billet d'avion, je te dévoile ici 13 secrets des plus grands blogueurs pour dénicher le billet d'avion LE MOINS cher


Etape 6 : trace ton itinéraire

Maintenant que tu sais où tu vas démarrer et terminer ton aventure, il ne reste plus qu’à en tracer les étapes. Pas de chance, c’est le plus difficile !

Il va falloir faire correspondre tes désirs à la logique afin que ton itinéraire soit cohérent et réalisable !

Avant de te lancer, pose-toi cette question : tu préfères condenser un maximum d’étapes sur le temps qui t’est imparti ou bien faire moins d’étapes mais profiter plus longtemps de chaque lieu ?

Quoi qu’il en soit, tu ne dois avoir qu’un but en tête : faire en sorte que ton itinéraire intègre toutes tes étapes dans un ordre qui te plait tout en te faisant gagner un maximum de temps et d’argent.

Voici donc mes conseils pour t’aider à élaborer cet itinéraire idéal :

          1. Place tes différentes étapes sur une carte

Je te conseille d’opter pour une carte en ligne qui te permettra non seulement de modifier ton parcours autant de fois que tu le souhaites, mais aussi de calculer directement les distances entre chaque étape.

L’outil le plus simple reste Google My Maps. J’ai longtemps cherché une meilleure alternative mais je n’en ai pas trouvé (même en testant des solutions payantes !).

          2. Trace ton itinéraire idéal

Une fois que tu as toutes les étapes, essaye de déterminer quel sera l’itinéraire le plus pratique. Que tu traces une boucle ou un itinéraire en ligne droite, tu dois essayer de faire un minimum de détours.

Si tu pars en road trip, trace ton chemin en fonction des routes ; si tu te déplaces en moyens de transport, cherche l’itinéraire le plus court et vérifie bien les horaires !

Tu vas aussi devoir choisir entre 1) emprunter les itinéraires les plus rapides (dans ce cas, tu peux encore t’aider de Google Maps pour les calculer) et 2) emprunter les routes les plus belles (le rêve ultime en road trip !). Dans ce cas, à toi d’effectuer quelques recherches (sur des blogs de voyages par exemple) pour connaître les plus jolis chemins !  

Un conseil : essaye avant tout de tracer un itinéraire en fonction de tes envies. Par exemple, pour mon voyage en Australie, j’ai planifié de commencer par Perth et d’avancer dans le sens contraire des aiguilles d’une montre afin de suivre l’été !

Autre conseil : personnellement, je place les étapes un peu plus sportives au début du voyage, et je prévois des visites un peu plus calmes et détentes pour la fin. On a souvent plus d’énergie, de motivation et d’excitation les premiers jours !


Etape 7 : vérifie que tout tient dans le temps imparti

Maintenant que tu as réalisé ton tracé principal, il va falloir vérifier si ton itinéraire est réalisable ou non ! Petit moment stressant, je te l’accorde !

          1. Commence par estimer combien de temps tu vas passer dans chacune de tes étapes

Comment le déterminer ?

Pas de réponse miracle : c’est totalement subjectif !

Prends tout de même le temps de te renseigner sur chacune de tes étapes. Certaines d’entre elles nécessiteront certainement forcément plus de temps !

Dans un premier temps, oublie le nombre de jours durant lequel tu as prévu de partir. Définis simplement la durée qui te paraît idéale pour chacune de tes étapes. Voici un exemple pour le Mexique :

Etape 1 : Arrivée à Cancún –> 1 jour dans la ville et 1 nuit

Etape 2 : Playa del Carmen –> 1 jour

Etape 3 : Tulum –> 1 nuit, 1 jour et encore 1 nuit

Etape 4 : Réserve de Sian Ka’an –> 1 jour et 1 nuit

Etape 5 : Bacalar –> 1 jour et 1 nuit

Etape 6 : site de Calakmul –> 1 jour et 1 nuit dans une ville alentour

Etape 7 : Campeche –> 1 jour et 1nuit

Etape 8 : site archéologique d’Uxmal –> 1 jour

Etape 9 : Mérida –> 1 nuit et 1 jour

Etape 10 :  réserve de la biosphère de la Rio Lagartos –> 1 nuit et 1 jour

Nuit à Valladolid

Etape 11 : site archéologique de Chichen Itzá –> une matinée

Etape 12 : Valladolid –> une après-midi et encore 1 nuit

Etape 13 : Réserve de Punta Laguna –> 1 jour

Retour à Cancún –> 1 nuit


Une fois que tu as terminé de faire ce détail, calcule le nombre de jours que cela te prendrait. Ici, nous avons besoin de 12 jours.


          2. Réajuste si besoin

Maintenant, imaginons que tu as prévu de partir 15 jours. Tu aurais donc trois jours et deux nuits à combler !

C’est parfait ! Tu vas pouvoir ralentir la cadence sur place, faire plus d’arrêts sur les routes et profiter davantage des plages et des cénotes mexicains ! Tu peux par exemple prévoir une journée supplémentaire à Tulum, où il y a beaucoup de choses à voir, et deux autres journées en plus à Mérida pour visiter les cénotes et les réserves naturelles aux alentours.

Un conseil : si tu vois que tu as seulement un peu plus de temps que prévu (comme c’est le cas ici), évite de t’ajouter des étapes et préfère plutôt profiter plus longuement de celles que tu as déjà planifiées.

Et si mon itinéraire est trop dense ?

Dans le cas où tu n’aurais eu que 10 jours de vacances pour partir explorer le Yucatán, il aurait fallu enlever ou raccourcir des étapes. C’est tout de suite moins drôle et moins facile !

Si tu te retrouves dans ce cas, je te conseille de retirer des étapes plutôt que de les raccourcir. Autrement, tu risques de survoler tous les lieux par lesquels tu vas passer et de repartir systématiquement frustré. Mieux vaut profiter pleinement de chaque endroit, quitte à revenir une autre fois pour voir le reste. Je peux te dire que l’expérience n’en sera que 100 fois meilleure…


          3. Dernier conseil (et pas des moindres) : pense aux temps de trajets !

Les trajets pour te rendre d’un endroit à l’autre peuvent parfois te coûter un bon morceau de ta journée. Tu dois donc réfléchir à quel moment tu comptes rouler : en début ou en fin de journée ? Dans tous les cas, mieux vaut éviter de rouler de nuit, surtout dans des destinations où les routes sont fréquentées par les animaux, comme l’Australie !


Etape 8 : planifie ton itinéraire dans le détail. Ou pas !

Tu as maintenant les grandes lignes de ton itinéraire et tu sais que toutes les étapes tiennent dans ton parcours.

À présent, libre à toi de planifier ou non le détail de cet itinéraire.

Tu fais peut-être partie de ceux qui préfèrent voyager au jour le jour ? Aucun problème ! Et tout ce que j’explique dans cet article te sera malgré tout utile car une fois sur place, tu seras en mesure d’évaluer en gros ce que tu auras le temps de faire, même si tu ne suis pas forcément le schéma que tu as tracé au préalable.

Au contraire, tu préfères tout planifier ?

Tu peux aller plus loin dans le détail et commencer à organiser chacune de tes journées en ajoutant des lieux et des activités plus précis pour chacune de tes étapes. Ce n’est pas une obligation, mais ça peut être utile si tu veux être ultra organisé et ne pas avoir à réfléchir sur place à ce que tu vas faire et où tu vas aller manger !

Tout réserver ?

Tu peux réserver les hébergements, les restaurants et les activités que tu as repérés des mois à l’avance. Je te conseille surtout de procéder comme ça pour les voyages courts dans des destinations très touristiques. En plus d’éviter des pertes de temps inutiles à chercher et le stress des logements complets, tu feras du bien à ton portefeuille (eh oui, même en réservant à l’avance, les prix peuvent être exorbitants, et plus encore en haute saison !).

En revanche, si tu pars pour un long voyage, planifier toutes tes journées est très contraignant. Prévoir un itinéraire détaillé pour 8 jours c’est une chose, le faire pour un mois en est une autre : plus tu voyages longtemps, plus il y a de risques de rencontrer des imprévus sur ton parcours.

Ne rien réserver ?

Tu peux donc aussi choisir de t’arrêter au tracé global de ton itinéraire et de voyager au gré de tes envies. Mais comme je te l’ai dit, ce n’est pas toujours une bonne idée… En fonction de la destination et de la saison à laquelle tu pars, le nombre de touristes et les prix varient. Par exemple, si tu pars en plein été sur la Côte d’Azur, les touristes seront tellement nombreux et les prix tellement élevés que tu risques 1) de te retrouver sans logement et/ou 2) de ne plus avoir un rond en poche.

Mais si cela te semble faisable, je ne peux que t’y encourager ! Surtout si tu voyages plus de trois semaines. Voyager de cette façon te permet de profiter de chaque endroit autant que tu veux. Si tu as un coup de cœur pour une étape, tu peux sans problème choisir d’y rester plus longtemps, quitte à devoir raccourcir ou en enlever une autre. Tu seras moins stressé par le temps car tu n’auras pas de réservations en attente !

Comment (enfin) réaliser TON itinéraire idéal 1

Et voilà cher voyageur ! Maintenant, toi aussi, tu es CAPABLE de réaliser l’itinéraire de tes RÊVES !

Sans aucune expérience et sans aucun conseil, je t’accorde que c’est trèèèès compliqué. Comment ne pas s’emmêler les pinceaux ?

Mais avoue… Maintenant que tu as avec toi ce petit guide étape par étape, plus rien ne te fait peur, pas vrai ??

Tu verras, une fois lancé, tu vas très vite comprendre le mécanisme et tout ira comme sur des roulettes ! Plus jamais tu n’auras à te rabattre sur des itinéraires ultra-touristiques, et ça, ça fait plaisir !!! Quelle satisfaction d’avoir créé son voyage sur-mesure, tu verras!

Bien sûr, s’il te reste des questions, je suis 100% disponible pour t’aider ! N’hésite pas !

À très bientôt,

Julie


P.S. Si cet article t'a été utile, j'ai créé pour toi la méthodologie complète pour réduire tes frais en voyage dans un guide gratuit de 52 pages !

Lire la suite