Bienvenue en Espagne !

L'Espagne - cover

Manger des tapas en bord de plage, se promener les doigts de pied en éventail sur le sable chaud, boire un verre dans une bodega, danser le flamenco jusqu’au bout de la nuit (oui, enfin pour ceux qui ont un minimum de talent), s’accorder une siesta en attendant que la chaleur passe… Dans l’imaginaire collectif, un voyage en Espagne est une explosion de saveurs et de couleurs, un doux dosage entre traditions et modernité, un délicieux mélange entre patrimoine historique (48 sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO) et culture moderne (ah, le cinéma d’Almodovar, le surréalisme de Dali et Picasso, les oeuvres architecturales déjantées de Gaudi). C’est le pays de la fête, du soleil, de la chaleur, de la convivialité, olé !

Il serait cependant réducteur de s’arrêter à ces images colorées. Car l’Espagne, c’est aussi un pays où règne une grande diversité : des paysages, des langues, des cultures, des patrimoines. Les contrastes peuvent être saisissants entre les plages bondées l'été sur la Costa del Sol et les villages reculés de l’Aragon, la chaleur suffocante des villes d’Andalousie et le froid intense des sommets pyrénéens, l’impétuosité de la fière Catalogne et le charme indolent de la verte Galice.

Enfin, c’est un pays où les voyages responsables au milieu de la nature ont tout à fait leur place. La péninsule ibérique ne compte pas moins de 130 parcs naturels, et il ne faut pas oublier que c’est quand même le pays qui accueille les randonneurs pèlerins de Saint Jacques de Compostelle

Au menu de cet article, je ne te propose pas d’acheter un hypothétique château en Espagne, mais de vraies bonnes informations pratico-pratiques pour organiser au mieux ton futur voyage éco-responsable dans la péninsule ibérique !

Budget :

Un voyage en Espagne ne te coûtera ni les yeux de la tête ni un bras si tu t'organises un brin et sais trouver les bons plans logement. Le coût de la vie est en effet plutôt dans la tranche basse des pays européens (environ - 20% environ par rapport à la France ou à la Belgique).

Prendre l’avion pour se rendre en Espagne, est-ce une bonne idée ? Ton porte monnaie pourrait avoir la tentation de te dire oui en te suggérant des vols low cost, qui ne valent pas grand chose si anticipés des mois à l’avance (- de 100 € le billet aller/retour). En tout cas si on parle d’euros. Si on considère le coût en carbone, c’est une autre affaire : 

  • 0,51 T CO2e pour les 2.100 km A/R vol Paris/Madrid
  • 0,53 T CO2e pour les 2.534 km A/R trajet voiture Paris/Madrid

Nous verrons plus loin quelles alternatives s’offrent à toi pour réduire un peu la facture CO2.

L'hébergement

Côté hébergement, les prix des établissements moyenne gamme sont assez similaires aux nôtres. Si tu veux te faire plaisir dans un hôtel 4 étoiles, n’hésite pas car les tarifs sont plutôt avantageux (entre 87 et 208 € la nuit). Les maisons d’hôtes sont en revanche plus chères : 140 € la nuit en moyenne, avec de grosses disparités cependant. Tu trouveras forcément un logement à la hauteur de tes attentes ou de ton budget.


La nourriture

Enfin, la nourriture espagnole a l’avantage d’être à la fois savoureuse et carrément bon marché. 12 € le repas du midi en moyenne, c’est pas cadeau mais presque. À toi les bons petits restos, les jambons, les tapas, les patatas bravas, la paella… Tes papilles te remercient d’avance !

Durée du séjour :

L’Espagne est un pays coloré aux multiples facettes qu’il va falloir prendre le temps de visiter, en une ou plusieurs fois. Entre océan, mer et montagne, les possibilités de dépaysement sont nombreuses. Voici quelques pistes selon tes envies et le temps que tu as à ta disposition.


Visite d'une grande ville

Un weekend de 2 ou 3 jours permet de prendre le pouls culturel, festif et historique des grandes villes emblématiques de l’Espagne. La litanie pourrait être longue, parmi les plus célèbres : Séville, Barcelone, Tolède, Salamanque, Grenade, Bilbao (liste bien évidemment non exhaustive). Pour Madrid, n’hésite pas à ajouter 1 ou 2 journées supplémentaires, notamment pour la visite des musées (Prado, Reina Sofia).


Visite d'une région

L’Espagne ne compte pas moins de 17 régions (ou communautés autonomes). C’est à la fois peu et beaucoup pour un pays de 505.944 km². Il est donc recommandé de prévoir une bonne semaine pour les visiter, voire un peu plus car certaines sont très vastes et/ou prodigues en points d’intérêt.

Les plus connues :

  • L’Andalousie, ses 800 km de côtes, ses beautés mauresques, sa nature épatante dont le Parc Naturel de Cabo de Gata;
  • La Castille, le cœur historique de l’Espagne, qui compte un grand nombre de sites classés au patrimoine de l’UNESCO;
  • La Catalogne, une région au fort caractère rayonnant au-delà de Barcelone et au patrimoine artistique impressionnant (Gaudi, Picasso, Miro).

Les plus “hors des sentiers battus” :

  • L’Aragon au nord du pays et au sud des Pyrénées, région agricole, authentique et préservée… charmante !
  • L'Estrémadure, peut-être la moins connue des communautés autonomes (y compris de ses habitants), pourtant berceau historique de l’Espagne au patrimoine culturel et historique inestimable

Le plus dur reste encore de faire son choix parmi toutes ces merveilles !

Visite de plusieurs régions en itinérance

Il est vain de penser pouvoir faire le tour de l'Espagne en quelques semaines. Si tu en as 3 ou 4 devant toi, tu pourras cependant te faire plaisir en cumulant la visite de 2 ou 3 régions. Ce n’est pas si loin de la maison, tu pourras donc aisément y revenir !


Le meilleur moment pour partir ?

On a souvent l’image d’une Espagne ensoleillée et chaude, voire étouffante si l’on traîne du côté du Sud l’été. C’est entièrement vrai, et c’est pourquoi je te conseille fortement de privilégier le printemps ou l’automne pour visiter l’Andalousie (sauf à aimer déambuler dans les rues en suant à grosses gouttes). Ces 2 saisons sont également idéales pour un trek écolo en Galice, et en plus, y’a moins de monde !

Il existe cependant des régions où doudounes, moufles et bonnets sont de rigueur l’hiver. C’est le cas dans le centre de la péninsule sur le plateau de la Meseta, sur les massifs montagneux (près de la moitié du territoire), ou encore en Aragon. Ainsi, on rase les murs à Madrid pour chercher l’ombre au mois d’août, la température dépassant allègrement les 40°C,  mais on reste bien au chaud en janvier quand le froid rigoureux de l’hiver s’est installé.

Enfin, la côte Atlantique est célèbre pour son climat relativement doux, mais aussi son imprévisibilité météorologique et ses arrosages réguliers (la faute aux vents d’ouest).

Hébergements :

Trouver un hébergement éco-responsable en Espagne n’est pas une mission mais nécessite quand même quelques efforts de recherche ou de créativité. En effet, l’offre y est encore peu développée, ce qui peut sembler étonnant au regard des millions de touristes étrangers que le pays accueille chaque année : 31 millions en 2021 (ce qui est certes encore bien en-deçà des 83 millions de 2019).

Quelques plateformes existent aujourd’hui, avec une offre de logements limitée mais garantie éco-responsable (EcoBnb, Fairbnb, Rusticae). Sinon, il existe pléthore d’hébergements touristiques plus classiques :

  • pensiones ou hostales : établissements souvent familiaux et bon marché, avec le confort qui va avec (simple mais efficace)
  • hôtels : établissements au confort divers variant en fonction du nombre d’étoiles (de 1 à 5 *)
  • auberges de jeunesse : principalement dans le Nord-Ouest de l’Espagne
  • casas rurales : chambres d’hôtes à la campagne dans des maisons anciennes joliment restaurées
  • campings : option à privilégier hors saison; les établissements ont beau être en nombre, ils sont souvent bondés l’été notamment sur les côtes (c’est l’un des hébergements préférés des espagnols)

C’est qu’il faut quand même bien les accueillir, tous ces touristes ! Dans ce cas, opte de préférence pour un logement labellisé type Ecolabel. À toi ensuite d’adopter le comportement éco-responsable qui va avec (une douche plutôt qu’un bain, la lumière que si nécessaire et on l’éteint avant de partir, repas à base de produits locaux achetés au producteur du coin plutôt qu’au supermarché…), et d’adapter ton bagage.

Pour simplifier tes démarches, le plus simple reste encore de me contacter !

Déplacements - Itinérance :

La voiture reste aujourd’hui le moyen de transport le plus largement utilisé en Espagne. Il faut reconnaître que c’est pratique, notamment si tu es venu avec, et encore relativement économique. Mais les choses évoluent favorablement, et les possibilités de se déplacer de façon responsable se multiplient.

Le train en est un parfait exemple. Ainsi, de nombreuses lignes TGV permettent de se rendre en Espagne depuis la France. Il suffit juste de rajouter un petit coup de Thalys depuis la Belgique. Une fois sur place, le réseau de la RENFE couvre une large partie du pays, avec des trains confortables, rapides, et bien équipés. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses, du train à grande vitesse low-cost type Ouigo ou AVLO au voyage luxe type Al Ándalus (librement inspiré de l’Orient-Express), en passant par les lignes interrégionales. Tu vois, tout est question de volonté !

Autre alternative : le bus. L’offre est assez développée en Espagne, notamment en étoile à partir de Madrid, et permet de traverser le pays à moindre coût. À privilégier si ton budget est vraiment serré et/ou si tu as du temps, car si le confort est là, et même le wifi, les temps de trajet sont très longs (compter 7 ou 8 h pour rejoindre Barcelone depuis Madrid). En même temps, cela fait partie du voyage !

Enfin, le ferry est un moyen original de rejoindre certaines îles au large des côtes espagnoles, comme les Baléares ou les Canaries. Les liaisons maritimes sont fréquentes, y compris entre les îles une fois sur place.

En conclusion...

Allez, pour te donner du baume au cœur et finir cet article sur une note musicale colorée à souhait, une petite chanson pour finir de te convaincre que l’Espagne est une destination de choix pour un voyage éco-responsable : Y Viva Espana , España por favoooor ! Ne me remercie pas, c’est cadeau, comme ça tu penseras à moi toute la journée !

Pour les détails organisationnels de ton futur voyage écoresponsable, contacte-moi !