Bienvenue en France !

La France - cover

OK, je te vois venir avec tes belles baskets vegan en fibres recyclées, tout nouvellement acquises à la faveur de ce futur voyage écoresponsable que tu t’es promis de faire dans un proche avenir, depuis le temps. Tu te dis la France, pfiou, pas pour moi : trop près de la maison, pas assez dépaysant. Et si tu te trompais de bout en bout ? Parce que tu as beau habiter ce pays depuis toujours, il est fort à parier que tu n’en as jamais vraiment fait le tour et qu’il te reste quelques trésors à découvrir, avoue ?!

Les atouts touristiques de ce relatif petit pays de l’Ouest européen sont pourtant nombreux et d’une variété qui force le respect du voyageur écoresponsable qui sommeille en toi. De la Dune du Pyla (la plus haute dune de sable d'Europe) dominant les longues plages de sable fin bordant l’Océan Atlantique à l’ouest, à la beauté vertigineuse des Calanques de Marseille-Cassis ou des Gorges du Verdon au sud. De la majestuosité du Mont-Blanc veillant sur les Alpes plus à l’est (que celui qui n’a jamais fantasmé sur le toit de l’Europe me jette le premier caillou !), au charme de la campagne française et de ses plus beaux villages de France opérant sur à peu près tout le territoire. Il faudrait être sacrément prétentieux pour oser snober toutes ces richesses, tout ça parce que c’est “seulement” au bout de ton jardin.

S’il est un pays où l’écotourisme devrait avoir ses lettres de noblesse d’office, c’est donc bien la France. S’il ne représente pour l’instant qu’une petite partie de la filière (quelques % seulement), le tourisme durable est en pleine expansion ces dernières années dans l'Hexagone. De plus en plus d’acteurs (dont votre servitrice) s’engagent dans le secteur en réponse aux sollicitations croissantes des touristes européens, français inclus, pour un tourisme plus vert et responsable.

Voici les informations pratiques indispensables qui te permettront de réfléchir à ton futur séjour eco-friendly en France.

Budget :

Comme il n’y a pas un paysage unique, il n’y a pas une mais des façons de voyager en France. Le budget pour visiter ce pays à l’offre touristique si diversifiée dépendra donc du type de séjour que tu voudras y passer.

L’avantage avec la France, c’est que c’est à la maison, ou disons dans le jardin si tu habites en Belgique. Le budget transport pour t’y rendre représente donc une petite partie du budget du séjour.

D’une manière générale, la solution la plus écoresponsable à adopter est le train. En t’y prenant longtemps à l’avance, cela peut même être un moyen très économique. Thalys annonce par exemple des tarifs à partir de 29 € pour rejoindre Paris depuis Bruxelles, pourquoi s’en priver ? Sinon, j’accepte aussi que tu y ailles en voiture, à condition de covoiturer un max !

Le coût de la vie un peu élevé sur place ne t’étonnera pas, vu que tu es chez toi. Sans surprise, voici les les 2 postes de dépenses les plus importants à prévoir :

  • la nourriture :

Ah, la gastronomie française, tout un programme ! Nul doute que tu voudras en profiter à fond, alors prévois un budget resto en conséquence (25 € le repas en moyenne). Mauvaise nouvelle pour toi si tu es amateur de bière : celle-ci te coûtera 50% plus cher qu’en Belgique !

  • l’hébergement :

Les hébergements classiques coûtent souvent un bras, et parfois aussi une jambe. Il faut compter en moyenne 60 € la nuit par personne pour une chambre d’hôte ou d’hôtel standard, et jusqu’à plus de 300 € pour des prestations de luxe qui ne sont pas du tout dans l’esprit d'Un Brin de Voyage. Heureusement, de nombreuses solutions alternatives existent en France et méritent d’être explorées pour un séjour complètement eco-friendly.

En résumé, voici une estimation de budget moyen à prévoir pour un voyage en France : entre 50 et 190 € par jour et par personne. Ce n’est pas une fourchette, c’est une vraie fourche, je te l’accorde ! Les prestations choisies y sont pour beaucoup dans cet écart de prix (backpacking ou haut de gamme). Ces tarifs ne comprennent pas le transport depuis ton domicile. Si tu as un peu de temps, un planning flexible et le goût de l’aventure, pourquoi ne pas envisager l’auto-stop ?!

Durée du séjour :

Le meilleur moment pour partir ?

Les meilleurs mois pour partir si tu aimes la chaleur et le monde : juillet et août.

Les meilleurs mois pour partir si tu aimes la chaleur et les retraités : juin et septembre.

Sinon, le printemps et l’automne sont des saisons intéressantes pour le tourisme durable. La foule des touristes n’est pas encore arrivée en masse, les options de logements écoresponsables sont nombreuses, et enfin les températures sont agréables sans être caniculaires dans certaines régions, notamment dans le sud. Les conditions sont donc réunies pour passer un séjour agréable, loin de la foule et du tourisme de masse de l’été.

Pour ceux qui préfèrent le froid de la montagne, les Alpes ou les Pyrénées vous tendent leurs pics de décembre à mars pour des séjours nature sportifs et ressourçants (ski de rando, raquettes). Il faut dans ce cas éviter les vacances scolaires (bien se renseigner sur les dates auparavant).

La France est certes un petit pays par la taille (551.000 km² pour la métropole), mais grand par la richesse de ses patrimoines naturel et culturel exceptionnels.

Voici une idée des possibilités de voyage que tu peux envisager au gré de tes envies et du temps que tu as à ta disponibilité.


Visite d’une grande ville :

2 à 3 jours suffisent pour les grandes villes de province que sont Bordeaux, Lyon, Marseille, Strasbourg ou Lille. Ce sont des villes agréables où le mode balade est complètement adapté.

En ce qui concerne Paris, la richesse culturelle et patrimoniale de la capitale française mérite qu’on s’y arrête 5 ou 6 jours, et ce quelle que soit la thématique de ton voyage (virée à 2 en amoureux, séjour culturel, séjour en famille…).


Visite d’une région :

Une bonne semaine sera nécessaire pour par exemple :

  • faire le tour des plus beaux villages de France et châteaux de la Dordogne
  • te ressourcer près des volcans d’Auvergne
  • admirer les vertigineuses Gorges du Verdon
  • découvrir la diversité des paysages de la côte bretonne


Visite de plusieurs régions en itinérance :

L’itinérance sur plusieurs semaines est bien entendu la meilleure solution pour pouvoir appréhender un pays aussi diversifié que la France. Évidemment, cela suppose un peu d’organisation avant pour 1/ ne pas utiliser tous tes congés payés de l’année et 2/ faire les économies nécessaires pour pouvoir te lancer dans un tel projet.

Hébergement :

Avec un peu plus de 89 millions de visites annuelles (dont ⅓ rien qu’à Paris), la France est la 1ère destination touristique au monde - un 1er rang qu’elle tient depuis les années 80, cocorico ! On comprend mieux pourquoi l’offre d’hébergement est à la fois foisonnante et multiple sur tout le territoire. Il a bien fallu s’adapter pour accueillir tous ces visiteurs avides de découvrir la diversité de ces belles régions de France.

De plus, le développement de l’écotourisme a favorisé l'émergence de nombreux hébergements engagés dans une démarche durable, pour satisfaire une demande grandissante de la part de touristes de plus en plus soucieux du respect de l’environnement.

Ainsi, chaque typologie de touriste trouvera hébergement à son pied, quelle que soit la région visitée :

  • hôtels écoresponsables
  • campings eco-friendly offrant des hébergements tout confort à faible impact dans des environnements naturels (écolodges, chalets)
  • écolieux créés dans d’anciennes fermes
  • éco-gîtes, qui comme leur nom l’indique sont des gîtes avec une forte sensibilité à l’écologie (ils sont notamment nombreux en Bretagne)
  • même certains villages vacances se mettent au vert, soucieux de casser leur image souvent liée au tourisme de masse

Tous ces hébergements ont en commun leur engagement dans une démarche durable, parfois reconnue par un label. Ils mènent une forte politique environnementale et locale leur permettant de limiter leur impact sur l’environnement (matériel écoresponsable, gestion économique de l’eau et de l’énergie, tri des déchets, mise en place de compost…), et de s’ancrer dans la vie économique locale (partenariat avec des producteurs locaux). Last but not least, ces hébergements eco-friendly proposent bien souvent des séjours et des prestations de qualité répondant aux critères touristiques modernes d’aujourd’hui (éloigne de ton esprit l’image des propriétaires beatniks des années 70 !).

Si tu as quelques hésitations, je me ferai une joie de te conseiller en connaissance de cause à ce sujet.

Déplacements - Itinérance :

La France est un pays exceptionnellement bien loti en termes de diversité de moyens de transport. Si la voiture tient encore le haut du pavé, les consciences s’éveillent peu à peu aux déplacements plus propres, rendus possibles grâce à des équipements et infrastructures ad hoc.

Pour n’en citer que 2 :

Le vélo ou la mobilité douce

Le réseau des véloroutes et voies vertes est fortement développé en France, avec des parcours reliant les départements et régions entre eux. Il suffit de regarder la carte des infrastructures pour s’en persuader.

Alors si tu es adepte du deux roues et l’âme un peu sportive ou aventurière, pourquoi ne pas envisager de te lancer dans l’itinérance à vélo sur plusieurs jours ? C’est une façon ultra écoresponsable de découvrir la richesse et la diversité du patrimoine français.

Parmi les véloroutes les plus connues : la Véloscénie, la Vélodyssée, la Loire à vélo.


Le train, ou le slow travel

Le train, voilà une belle façon de visiter la France de façon durable et slow. C’est le moyen de transport écoresponsable par excellence, celui que tu pourras privilégier si l’état de forme physique de tes mollets ne te permet pas d’envisager le vélo comme moyen de déplacement pour ton voyage (même avec un peu d’entraînement ?!).

Le réseau ferroviaire français est l’un des plus développés et performants d’Europe. Il permet de rallier les plus grandes villes françaises en quelques heures seulement depuis Paris. 2 heures seulement pour un Paris-Bordeaux en TGV, c’est à peine le temps qu’il faut pour visionner un film.

Le must, si tu as à la fois des mollets et du temps : combiner les 2 en embarquant ton vélo dans un train, pour un voyage durable à 100% ! De nombreuses lignes proposent cette prestation, qui est à réserver en même temps que ton billet.

En conclusion...

Nul besoin d’aller bien loin parfois pour vivre le dépaysement le plus total - n’en déplaise à ton cerveau qui a souvent tendance à associer dépaysement à longue distance.

La France est un pays riche d’un patrimoine naturel exceptionnel propice aux rencontres avec les beautés insolites de Dame Nature. Des falaises d’Etretat aux longues plages de sable fin de la dune du Pyla, des plus hauts sommets alpins ou pyrénéens aux campagnes accueillantes de l’Ardèche, de la rencontre avec des dauphins en Baie de Somme à la douceur de vivre de l’arrière pays niçois, les possibilités de voyages durables donnent un tournis de lendemain de fête.

Alors, prêt à chausser tes baskets vegan pour des vacances écolos à la mode française ?!

Pour t’aider à y voir plus clair et à organiser les détails de ton futur voyage écoresponsable en France,  contacte-moi !