Bienvenue en Tanzanie - Zanzibar !

Tanzanie-Zanzibar Cover Page Inspiration 2

Tanzanie rime avec paradis, hasard ou réalité ?!

Kilimandjaro, Serengeti, lac Tanganyika, lac Victoria, cratère Ngorongoro, réserve de Selous, Zanzibar. Si l’évocation de ces doux noms fait naître des étoiles dans tes yeux de voyageur éco-responsable, c’est qu’il est temps d’envisager un séjour dans ce pays atypique de l’Afrique de l’Est, en bordure d’Océan Indien.

La Tanzanie est devenue une destination touristique très prisée ces dernières années. Réputée pour ses safaris authentiques, ses immenses réserves naturelles, sa faune sauvage préservée, et les îles paradisiaques de son archipel de Zanzibar, elle attire tous les ans plus d’un million de visiteurs en quête de rêve et d’authenticité. Ici, la nature et les animaux règnent en maître. A côté, l’homme se fait tout petit et s’en met plein les yeux, en toute humilité.

C’est donc une destination de rêve pour qui veut voyager écolo, tant les possibilités de séjours au cœur de la nature et respectueux de l’environnement sont immenses. Le plus difficile reste de faire des choix parmi cette offre pléthorique.

Quelques incontournables demeurent : visiter les parcs nationaux; aller voir de plus près le Toit du Monde (5892 m quand même !), ou ses voisins un peu moins hauts; naviguer sur les grands lacs; et enfin, faire un crochet par Zanzibar, cet écrin paradisiaque de plages idylliques. Oui, même si la plage, c’est a priori pas trop ton truc, il serait trop dommage de bouder ce plaisir de flâner sur les plages de sable blanc, ou de passer à côté du bouillonnement et de l’architecture arabo-indienne de Stone Town.

Voici les informations pratico-pratiques indispensables qui te permettront de dessiner les contours de ton futur séjour eco-friendly. Jambo Tanzania !

Budget :

Autant tuer le suspense tout de suite : un voyage en Tanzanie coûte cher. Les postes de dépenses les plus importants sont sans surprise l’avion, l’hébergement, et les entrées dans les parcs (je ne te parle pas de Disney, hein ?!).

Pour se rendre dans ce petit paradis de l’Afrique de l’Est, l’avion reste bien entendu le moyen le plus pratique, à défaut d’être le plus écoresponsable. Voici une idée de ce qu’il va t’en coûter :

  • entre 450 € (basse saison) et 900 € (décembre et août) en moyenne le billet A/R par personne
  • 3,03 T CO2e pour les 14.000 km A/R de voyage en avion

Les prix varient donc du simple au double. En t’y prenant un peu à l’avance, tu multiplieras les chances de trouver des billets bon marché, surtout si tu peux éviter les périodes de forte affluence (juillet et août).

Côté hébergement, c’est la foire à neuneu. Les coûts sont en effet très disparates en fonction du type de logement choisi :

  • Très bon marché ou guesthouse : 20 $ la nuit (à éviter, vraiment)
  • Bon/moyen marché : 30 à 50 $ la nuit
  • Chic à luxe : à partir de 80 et jusqu’à 150 $ la nuit (pour ce prix, tu as quand même droit au petit déjeuner !)

Mieux vaut ne pas miser tout ton budget sur l’hébergement car il te faut en prévoir un conséquent pour les entrées dans les parcs nationaux (environ 60 $ le droit d’entrée par jour et par personne).

Enfin, le coût de la vie en Tanzanie est environ 2 fois moins élevé qu’en France ou en Belgique. De quoi bien profiter de la cuisine africaine sur place, et rapporter de beaux souvenirs d’artisanat local à la famille !

Pour résumer, tu peux partir sur un budget moyen compris entre 70 (mode backpacking) et 140 € (mode tu ne regardes pas à la dépense) par jour et par personne, transport aérien inclus.

Durée du séjour :

Le meilleur moment pour partir ?

Le meilleur moment pour partir en Tanzanie, c’est à peu près toute l’année grâce à son climat tropical.

Si tu n’aimes pas le tourisme de masse, et que l’eau ne te fait pas peur, les mois de mars à début mai correspondent à la saison des pluies. A toi les visites des parcs seul au monde ou presque.

Si tu n’aimes ni les touristes en masse, ni l’eau, alors les mois de juin à septembre te permettront de visiter n’importe quelle région de la Tanzanie en profitant d’une météo agréable.

Une autre courte fenêtre est possible entre janvier et février, une petite saison sèche. C’est une période idéale pour visiter le nord du pays, notamment le parc national de Serengeti, Arusha ou le lac Lake Manyara, sans la foule !

La Tanzanie compte 945 087 km² de richesses naturelles potentielles à visiter, entre paysages de plaines, savane, faune sauvage. Cela représente l’équivalent de 2 fois la France en surface. Il faudrait plusieurs années à n’importe quel quidam pour pouvoir en faire le tour, et je doute que ce soit dans tes projets à court terme. Il va donc te falloir trancher dans le vif pour déterminer tes envies de visite les plus profondes, et organiser ton voyage en conséquence.

1 semaine

Si tu n’as qu’une semaine, autant organiser ton voyage autour d’une thématique incluant un incontournable :

  • détente à la plage dans l’archipel de Zanzibar
  • safari dans les parcs nationaux (Serengeti, Tarangire)
  • randonnée sportive avec l’ascension du Kilimandjaro (le Toit de l’Afrique) ou du Mont Meru

Tu pourras y ajouter 2 jours à Dar es Salaam, la capitale de cœur du pays. Et voilà, ta semaine sera largement bouclée !

2 semaines

C’est la durée de voyage la plus courante, celle qui offre les plages de sable blanc de Zanzibar en récompense de visites plus intensives en début de séjour. Une bonne occasion de se remettre de ses émotions, qu’elles aient été provoquées par l’observation des animaux sauvages ou l’ascension d’une montagne (surtout si c’est le Toit de l’Afrique !).

3 ou 4 semaines

Cette durée de séjour supplémentaire te permettra d’ajouter quelques visites hors des sentiers battus dans des endroits oubliés et/ou méconnus des touristes. Le parc national de Gombe fait partie de ces lieux qui méritent le détour. L’éthologue Jane Goodall y a vécu et étudié les chimpanzés. Marcher dans ses pas et rencontrer ces grands primates est une source d'émotions garantie.

Hébergement :

Le tourisme s’étant fortement développé ces dernières années, les offres de logement sont aujourd’hui très nombreuses et très variées en Tanzanie (y compris au niveau des coûts). C’est qu’il faut les accueillir tous ces touristes !

Pour loger dans les réserves naturelles, différentes options s’offrent à toi et à ton porte-monnaie. Ta fibre écologique te conduira en premier lieu vers les éco-lodges. Ces hébergements sont alimentés par de l’énergie solaire ou éolienne, et gérés de façon à limiter au maximum leur impact sur la nature. Ils sont construits en matériaux naturels et s’intègrent ainsi parfaitement dans l’environnement des parcs. Ils constituent enfin un point de départ idéal pour aller à la rencontre des Big Five (les cinq animaux les plus puissants d’Afrique). De quoi vivre une expérience inoubliable en immersion totale au cœur de la savane !

Ces hébergements sont parfois catégorisés luxe et il se peut qu’ils ne rentrent malheureusement pas dans ton budget. Auquel cas d’autres solutions d’hébergement s’offrent à toi :

  • des lodges classiques, dont le rapport qualité/prix reste globalement moyen au vu des prestations proposées (mais tiens-tu vraiment à prendre une douche chaude tous les jours ?!)
  • les public ou special campsites : des emplacements de campings spartiates avec toilettes et douche froide, mais sans électricité. Il faut vraiment aimer les vacances roots !
  • Dans les villes, l’offre d’hébergement éco-responsable est inexistante. Les hôtels de catégorie moyenne sont par ailleurs difficiles à trouver en dehors d’Arusha et de Zanzibar. Tu devras donc souvent te contenter d’un hôtel ou un guesthouse bon marché. Les prestations proposées y sont modestes (chambres, correctes, douche à l’eau chaude, ventilo, moustiquaire, wc… sur le palier), mais elles ont quand même le mérite d’exister !

Déplacements - Itinérance :

Les transports en Tanzanie sont un vrai défi à relever et nécessitent réflexion, anticipation, et patience parfois.

Le train peut s’avérer une bonne option eco-friendly pour parcourir de grandes distances depuis Dar es Salam, et partager aussi quelques moments de vie avec les populations locales. Le confort laisse parfois à désirer, mais que les paysages traversés sont beaux !

Pour les endroits non accessibles en train, de nombreuses lignes de bus desservent les sites incontournables à prix vraiment accessibles. Il faut cependant penser à réserver ses billets à l’avance, et à bien vérifier les horaires.

Et les Dala-Dala, on en parle ?! Ces minibus locaux sont certes typiques de la Tanzanie et très bon marché. Mais les véhicules bondés, la chaleur, les pannes fréquentes et la conduite sportive de leurs chauffeurs peuvent donner quelques sueurs froides. À tester une fois dans sa vie de voyageur en Tanzanie, pour le folklore… mais peut-être pas 2 !

Les taxis sont une bonne alternative à ces Dala-Dala, à condition de négocier le tarif avant la course. La location de voiture également, pour pouvoir vadrouiller librement en toute indépendance. Attention, la conduite se fait à gauche (vestige de la colonisation anglaise oblige).

Enfin, le trekking est une mobilité douce tout à fait appropriée à un voyage éco-responsable en Tanzanie. Rien ne vaut une bonne paire de chaussures de rando pour explorer les paysages incroyables de ce vaste pays ou encore aller à la rencontre des masaïs, dans le respect total de la faune et de la flore.

En conclusion...

La Tanzanie est assurément le paradis du voyageur écoresponsable. C’est le pays par essence de la nature, des grands espaces, de la faune sauvage.

Dans l’imaginaire collectif, la Tanzanie, c’est aussi le royaume du Roi Lion, la majestuosité des Big Five, la philosophie Hakuna Matata (il n’y a pas de problèmes), le berceau de l’humanité… là où tout a commencé.

Au cas où tu aurais encore quelques doutes sur l’excellent choix de cette destination, voici une chanson fort à propos qui devrait finir de te convaincre (mais vraiment au cas où).

Pour les détails de l’organisation de ton futur voyage éco-friendly en Tanzanie,  contacte-moi !